La ballade de l’imposible de Haruki Murakami

  • Auteur : Haruki Murakami
  • Titre : La ballade de l’imposible
  • Edition : 10/18 (mais il en existe de nombreuses autres)
  • Prix : 7.98€

Résumé :

Au cours d’un voyage en avion, le narrateur entend une chanson des Beatles : « Norwegian Wood ». Instantanément, il replonge dans le souvenir d’un amour vieux de dix-huit ans. Quand il était lycéen, son meilleur ami, Kizuki, s’est suicidé. Kizuki avait une amie, Naoko. Ils étaient amoureux. Un an après ce suicide, le narrateur retrouve Naoko. Elle est incertaine et angoissée, il l’aime ainsi. Une nuit, elle lui livre son secret, puis disparaît… Hommage aux amours enfuies,

« La Ballade de l’impossible » est un magnifique roman aux résonances autobiographiques, d’une tendresse et d’une intensité érotique saisissantes.

Mon avis :

J’ai toujours été fasciné par le japon avant même la mode qui s’était créé autours de ce pays (car oui je suis plus vieille que l’engouement pour le japon) mais je n’avais jamais eu l’occasion de lire un livre d’auteur japonais. J’ai lu une critique de ce livre dans un magasine et je me suis dit qu’il était temps que je me lance ce que j’ai fait.

Je dois avouer que j’ai mis énormément de temps à lire ce livre car les premiers chapitres ont été difficiles pour moi, je n’ai pas compris au prime abord le début de livre mais j’ai persisté et je ne le regrette pas. Je dois avouer que les descriptions sont très longues très précises et parfois très crue ! Car oui le livre parle de sexe mais ca n’apparaît pas dans tous les résumés donc comme je ne le savais pas j’ai été … surprises. Mais cela fait partie du roman.

Ce roman traite de l’adolescence plus particulièrement le fait de devenir adulte, on suit Watanabe qui entre à l’université quelques années après le suicide de son meilleur ami. Watanabe n’a rien du super héros au contraire, il est classique tout du moins au prime abord car finalement le jeune homme pense différemment et on découvre le monde avec ses yeux. Watanabe est un gentils garçon mais qui parle vrai, tant de ses pulsions que de ce qu’il croit ressentir.

Les personnages sont attachants même si au départ j’ai pensé le contraire, mais après avoir passé ma légère difficulté de compréhension j’ai lu le livre d’une traite. J’ai trouvé certains passage assez fort, le livre traite du suicide, de la difficulté des jeunes de trouver leur place, de la maladie, de la solitude, du sexe car oui le sexe est un élément important à cet âge et l’auteur le met à la place qu’il doit être, souvent au premier plan ! J’avoue que je relirais un livre de cet auteur sans hésiter et je vous le conseil sincèrement mais il faut sans doute aller contre son envie de fermer le livre dans les premières pages.

♥♥♥♥

Publicités
Cet article a été publié dans Critique livre comtemporain. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s