Lisa et l’oiseau de sang de Olivier KA

 

  • Titre : Lisa et l’oiseau de Sang
  • Auteur : Olivier KA
  • Editeur : Plon
  • Prix : 16 €

 

Résumé :

Difficile pour Pierre Lefuste de vivre seul avec sa fille, Lisa.
L’adolescente rebelle semble lui cacher beaucoup de sa vie. Son intelligence et sa beauté la rendent souvent lointaine. Insaisissable. Un jour, Pierre découvre des photos inquiétantes : il y voit Lisa à demi dévêtue, environnée de flammes, lascivement allongée sur une tombe. Derrière se dessine une forme humaine… A quels jeux dangereux Lisa s’adonne-t-elle ? Pierre enquête, mais bientôt sa vie va plonger dans l’extraordinaire lorsqu’un étrange oiseau rouge attaque et blesse Lisa au visage.
Les jours passent, la blessure de l’adolescente ne guérit pas. Pour éviter le pire, Pierre doit lever le voile sur la double vie de sa fille et sur le mystère de l’oiseau de sang.
Mon avis :
Je n’avais jamais entendu parler de Lisa et L’oiseau de Sang, je l’ai part hasard vu sur la braderie de Sakina, sur Le Club de lecture, un gros coup de cœur pour la couverture, le résumé n’a fait que confirmer mon envie de le lire.
Olivier Ka nous parle de l’adolescence, de Lisa, qui échappe totalement à son père célibataire Pierre. Pierre s’intéresse sans s’intéresser à sa fille, il veut être un « papa cool » en laissant sa fille libre de ses mouvements, sans question, sans autorité, jusqu’au jour où tout bascule. Il comprend que sa fille a des problèmes, entre des photos compromettante et un oiseau qui blesse la jeune adolescente Pierre ne sait plus quoi penser.

Les soixante première page sont résumé par le quatrième de couverture, mais ça ne m’a pas dérangé, l’intrigue commence vite. L’auteur plante très bien le décor mais surtout les personnages. On vit l’histoire à travers les yeux de Pierre le père complètement dépassé de Lisa, ce roman est écrit comme une enquête pour découvrir sa fille, pour découvrir Lisa et les méandre de l’adolescence. Mais il s’agira ici pour les deux héros d’apprendre à se connaître eux même. Une belle quête de la recherche de sois.

Lisa, l’adolescente dans toute sa splendeur, intelligente et peste, fragile et forte à la fois comme beaucoup de jeune de son âge. Il y a donc aussi Pierre, le père, qui est un peu perdu dans un monde qui évolue sans lui. Pierre aime la nature et surtout éviter les ennuis, mais il va se rendre compte que éviter les ennuis n’est pas toujours la bonne solutions, il faut parfois les affronter.
Dans ce livre j’ai beaucoup aimé les personnages secondaires, Didier l’ami de Pierre, qui est un bon vivant qui ne cherche que du bien à son amis, un homme très gentils et surtout une oreille attentive, qui remonte souvent le moral de Pierre en étant simplement lui même. Il y a aussi Cathy la mère de Lisa, l’ex femme de Pierre, je me suis attaché à cette femme qui finalement a beaucoup souffert et qui a été complètement exclus de la vie de famille et qui ne sait plus vraiment où est sa place.

L’intrigue part très vite, puis ralentit pour finir en apothéose, j’ai aimé ce livre car je n’ai à aucun moment eu de certitude sur ce qui se passait, entre folie de l’adolescence ou légende on ne sait jamais sur quel pied dansé et ça m’a beaucoup plu. Ce livre est une belle légende sur l’adolescence, une métaphore créé par l’auteur. Je ne sais pas si celui ci s’inspire de vrai légende, mais j’ai trouvé le tout très bien construit.

C’est un livre original, sur un sujet qui je trouve a déjà été abordé des milliers de fois, un sujet pas toujours facile à aborder qui est abordé sans trop détours… La plume de l’auteur est attirante, je la trouve fluide sans trop de détail. C’est un livre je dois l’avouer assez… déroutant, tout du moins pour moi. A la fin il laisse un goût de réflexion (je ne sais pas si ca se dit mais bon). J’ai trouvé la fin déconcertante, mais tout à fait dans l’idée même du livre donc très cohérente, mais je ne sais pas moi ce livre m’a laissé pleine de réflexion ce qui parfois n’est pas un mal…

Un très bon livre avec par moment des accents japonais qui me séduisent énormément !
Ma note 8.5/10
Publicités
Cet article a été publié dans Critique livre comtemporain. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s