Jane Austen – Northanger Abbey (En vf mais je préfère le titre VO)

Broché: 308 pages
Editeur : Gallimard (2 septembre 2004)
Collection : L’Imaginaire

Prix : (selon la collection varie) 8.08 € (fnac et amazon pour le galimard)

Quatrième de couverture :

Jane Austen jugeait désuet l’engouement de son héroïne Catherine Morland pour les terrifiants chateaux moyenâgeux de Mrs radcliff et les abbayes en ruines du préromantisme anglais.
Parodie du roman gothique, satyre pleine de saveur de la société anglaise qui prenait ses eaux à Bath, Northanger Abbey est aussi le roman très austenien du mariage et très moderne du double jeu.

 
Mon avis :
 
N’ayant qu’une jeune expérience de Jane Austen, je ne peux dire si ce roman est à l’image de ce qu’elle a écrit d’autre. Mais en tout cas il ne ressemble en rien à Orgueil et Préjugé que j’ai lu et aimé.

Dans ce roman, l’auteur pose un regard plein d’ironie sur sa société, vous me direz que cela ne change pas de son habitude. Mais ici elle ne nous laisse pas découvrir l’ironie au travers des dialogues, de ses personnages elle l’explique en peignant tout ce l’héroïne ne peut voir. Je ne sais pas trop comment vous expliquer. Dans ce roman Jane Austen semble raconter l’histoire mais avec ses mots, des remarques qui n’ont rien avoir sur l’amour des femmes pour leur toilettes par exemple. Elle commente son histoire, parfois de manières longue et pas toujours avec beaucoup d’intérêt mais souvent en dépeignant la société qui peut en intéresser plus d’un. Ce livre est un peu long à lire.

Surtout long à commencer, on ne voit pas vraiment l’histoire débuté avant au moins une cinquante de page à mon avis. Mais une fois que l’on s’est habitué au style de l’époque et à ce commentaire permanent de Jane Austen on adhère. En tout cas j’ai adhéré.

L’héroïne Melle Morland, est jeune et Naïve, mais vraiment naïve l’auteur ne cesse de le faire remarquer. Mais elle a un côté attachant, en tout cas moi je suis me attachée. J’ai aimé suivre ses péripétie l’engueulant par moment, où en disant qu’elle est… naïve…

Ce qui est drôle avec ce livre c’est qu’il est à la fois classique mais pourtant totalement différent des classiques dénué d’intérêt. Et je pense que l’histoire n’a d’intérêt que par ce qu’on a ce commentaire permanent de l’auteur. Qui nous dépeins Melle Morland comme une jeune femme voulant être une héroïne et comment elle aurait pu être traité si elle avait été une héroïne. Bref j’ai beaucoup ris, j’ai bien aimé.

Si vous le commencez accroché vous un petit peu si l’histoire ne vous intéresse pas elle va démarrer par la suite. Si par contre le style vous déplait hélas pour vous ca durera jusqu’au bout !

Ce livre n’est pas un coup de coeur car j’ai eu du mal à rentrer dedans, mais c’est un très bon livre que je pourrais ressortir histoire de me la péter un pti peu !

Publicités
Cet article a été publié dans Critique oeuvres classiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Jane Austen – Northanger Abbey (En vf mais je préfère le titre VO)

  1. Alice dit :

    Je crois que tu as dit le principal, avec ce livre on rit pas mal 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s