Un monde idéal où c’est la fin

Environ 10 € sur Amazon.
 
Résumé : Un monde idéal où la civilisation telle que nous la connaissons n’existe plus. Dérèglement du temps ? Avènement de la magie ? Crise climatique irréversible ? Épidémie mondiale de mort subite ? Extra-terrestres maladroits ? Invasion de poireaux découpeurs de cervelles ? Crise de déprime globale ? Robots hors de contrôle ? Zombies entreprenants ?
Découvrez 100 histoires drôles, émouvantes, tragiques ou absurdes qui mènent à notre perte !Mais c’est quoi Un monde idéal ? C’est une collection de livres reposant sur un concept tout simple qui a fait le succès du site Internet http://www.jheska.fr : des textes courts et percutants relatant des histoires basées sur des « et si » ?

Un livre parfait pour un petit moment de détente égoïste, dans le bus, à la pause déjeuner, le soir avant de se coucher ou à la plage !

 
 
Mon mot sur le sujet.
Je remercie à la maison édition la confiance qu’ils m’ont fait en me confiant ce livre.
 
J’ai commencé ce livre de la mauvaise façon, je l’ai commencé comme je commencerai un roman pour finir totalement déconcerté. Il s’agit ici de petites nouvelles d’environ deux pages chacune qui résument et mettent en place un synopsis différent dans un monde en crise qui arriverai  à sa fin … on trouve des zombies, des vampires, de la magie mais aussi des maladies, des bêtises et des personnes…
 
Ce livre au final je ne l’ai pas lu comme un roman, j’ai ai dévoré des bouts à gauche à droite souvent avec des gens à côté, je compilais les meilleures pour les partagés avec une amie venue me voir. A la fin nous cherchions et nous essayions d’imaginer avec le titre. Le format ebook a été pratique pour ça car nous avons pu surfer d’une à l’autre au gré de nos envies.
 
Certaines nouvelles sont drôles, j’ai adoré celle sur les femmes qui m’a fait beaucoup rire que je ‘ai trouvé très vrai. D’autres sont belles simplement car elles font réfléchir, parfois on se dit si seulement il y avait … ça dans le monde et l’auteur nous démontre que finalement ce petit plus que nous souhaiterions pourrais bien être un gros moins.
 
J’ai été impressionnée par la faculté de l’auteur à mettre un monde en place une situation, un contexte en si peu de mot sans qu’on soit perdu. J’ai trouvé ca très fort quand certains prennent 50 pages pour réussir à commencer leur histoire ici on passe d’un contexte à l’autre avec aisance sans se poser plus de questions que ça.
 
Après comme je l’ai dis ce n’est pas un livre classique et est difficile à aborder comme un roman enfin pour moi. Parfois certaines nouvelles sont assez déplaisante car dérangeante, je fais partit de ces gens qui ont du mal à lire pour déprimer donc il faut s’en garder une plus… joyeuse, plus loufoque pour rester sur une note joyeuse. 
 
En tout cas c’est surprenant, ça on peut le dire. Déstabilisant également  mais une lecture originale qu’on peut facilement partager avec les autres.
 
3612014931-c136c71a9d3612014931-c136c71a9d3612014931-c136c71a9d
Publicités
Cet article a été publié dans Critique inclassable. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Un monde idéal où c’est la fin

  1. mallou14 dit :

    J’avais déjà lu un avis qui n’était pas très positif, mais je pense que je vais quand même le lire et lire par petits bouts comme toi ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s